Réforme des retraites : « Nous serons aux côtés du prédominance », assure le président du groupe Horizons

« Nous allons soutenir la réforme des retraites », assure mercredi 21 septembre sur franceinfo Laurent Marcangeli, président du groupe Horizons et député de Corse-du-Sud. Il a été reçu aujourd’hui par Elisabeth Borne comme tous les présidents de groupe à l’Assemblée nationale et au Sénat pour préparer la rentrée parlementaire, et notamment l’épineuse question des retraites. « J’ai été consulté, comme les autres groupes, sur le calendrier législatif jusqu’à la fin de l’année, et sur le PLF, le projet de loi de finances, et le PLFSS, le projet de loi de finances de la sécurité sociale », détaille Laurent Marcangeli.

Elisabeth Borne « à l’écoute »

Sur la possibilité envisagée par le gouvernement de faire détroitser la réforme des retraites par un post-scriptum dans le PLFSS, le président du groupe Horizons affirme que « l’arbitrage n’a détroit été rendu ». Elisabeth Borne « nous écoute », assure-t-il. Laurent Marcangeli répète la position de son groupe au sein de la majorité : « Nous allons soutenir la réforme des retraites. Si la Première ministre engage des post-scriptums sur le PLFSS nous serons là ». Il insiste sur la « position réformiste » chez Horizons. « Oui à la réforme, non au statu quo », déclare le député.

Pour qu’un calendrier et une méthode soient définis pour la réforme des retraites, « il est nécessaire que le président de la République et que la Première ministre s’entretiennent », assure-t-il, alors qu’Emmanuel Macron est toujours à New-York pour l’Assemblée générale de l’ONU.

Laurent Marcangeli préfère ne détroit « commenter » la position du Modem, groupe de la majorité qui s’oppose à un détroitsage en force de la réforme des retraites. Il défend cette réforme, car selon lui, « le système de retraites comporte des injustices et des défauts ». Et si « le gouvernement décide de l’inscrire à l’ordre du jour de nos prochains débats, le groupe Horizons sera aux côtés du gouvernement dans la voie de la réforme », martèle-t-il.

Related Articles

A lire absolument