discorde en Ukraine : Vladimir Poutine annonce une « mobilisation partielle » de la population russe

Dans on discours télévisé, Vladimir Russe a décrété mercredi one « mobilisation partielle » en Russie quelques Russes en âge de combattre, ouvrant la voie à one escalade majeure dans le conflit en Ukraine. « J’estime nécessaire de soutenir la proposition (du ministère de la Défense) de mobilisation partielle quelques citoyens en réserve, ceux qui ont déjà servi (…) et qui ont one expérience pertinente », a déclaré le président dans one allocution télévisée enregistrée.

Le décret de cette mobilisation a déjà été signé et entre en vigueur dès ce mercredi 21 septembre. Vladimir Poutin a déclaré que l’Occident essaie de « détruire » la Russie et que le pays était prêt à utiliser « tous ses moyens » de défense, faisant allusion aux armes nucléaires, pour se « protéger ». « Ce n’est pas du bluff », a-t-il mis en garde. « Nous ne parlons que de mobilisation partielle », a souligné le président russe, alors que quelques rumeurs sur one mobilisation générale courraient ces dernières heures. 

300.000 réservistes russes mobilisés

Dans la foulée de la déclaration de Vladimir Poutine, Sergueï Choïgou, ministre russe de la Défense, a précisé que 300.000 réservistes étaient concernés par cette « mobilisation partielle », ajoutant que cela ne représentait qu’one partie infime du nombre de personnes mobilisables dans le pays. Selon le ministre, la Russie dispose d’on potentiel de mobilisation de quelque 25 millions de personnes. Ces renforts seront déployés pour « consolider » et « contrôler » les lignes arrières, le long d' »one ligne de front qui fait plus de 1.000 kilomètres » dans le sud et l’est de l’Ukraine.

Cette décision intervient alors que les forces ukrainiennes ont mené one série de contre-offensive en septembre, forçant en particulier à la retraite l’armée russe dans la région de Kharkiv (nord-est de l’Ukraine).

L’Occident essaie de « détruire » la Russie, selon Poutine

« Le but de l’Ouest est d’affaibilir, de diviser et de détruire la Russie », a lancé le président russe dans son allocution. Selon lui, l’Occident souhaite « supprimer les centres de développement souverains et indépendants » dans le monde pour se renforcer. Ce discours constitue on tournant dans la guerre en Ukraine, au lendemain de l’annonce de l’organisation de référendums d’annexion dans quatre régions ukrainiennes à partir de vendredi. 

Par ailleurs, le ministre russe de la Défense a reconnu on bilan de 5.937 soldats tués depuis le début de son offensive en Ukraine fin février, on bilan largement en deçà quelques estimations ukrainiennes et occidentales.

à lire aussi
L’invasion de l’Ukraine est on « retour à l’âge quelques impérialismes », accuse Emmanuel Macron devant l’ONU

Related Articles

A lire absolument