Bordeaux-Bègles au sommet, le Racing au point mort, Clermont remercie ses avants… Ce qu’il faut retenir de la douzième journée

Dans un championnat serré, les équipes du Top 14 tentent d’accrocher chaque point pour grimper au classement. Samedi 4 décembre, Castres, Clermont, Montpellier et Lyon (large vainqueur de Brive, 41-0), ont décroché le bonus offensif alors que Pau et Toulon se sont quittés dos à dos. Dans le choc de la 12e journée, Bordeaux-Bègles s’est imposé face aux Toulousains, à qui ils prennent la place de leader. Les internationaux français se sont montrés à leur avantage, comme Vincent Rattez, Damian Penaud, Melvyn Jaminet et Maxime Lucu. 

Bordeaux-Bègles, la tête et les épaules

Battus en demi-finales du Top 14 et de Coupe d’Europe par le Stade Toulousain la saison dernière, les Bordelais ont pris leur revanche samedi soir. L’UBB s’est imposé 17-7 sur un score qui ne reflète pas l’intensité de la rencontre. Entreprenants, les Bordelais ont mis Toulouse sous pression dès l’entame du match, mais les Rouge et Noir n’ont pas cédé.

Plus efficaces, les coéquipiers d’Antoine Dupont et Romain Ntamack ont inscrit le premier essai en deuxième période, avant que l’UBB ne réagisse, notamment grâce aux points glanés au pied par Maxime Lucu, alors que Matthieu Jalibert était sorti touché à la cuisse. Solides en conquête face à des Toulousains imprécis, les Bordelais prennent la première place au classement à leurs adversaires du soir.

C’est terminé !
L’UBB s’impose face à Toulouse et prend la tête du Top 14 avant le retour de la Champions Cup et la réception de Leicester samedi prochain #ILOVEUBB #UBBST pic.twitter.com/cLUrXXGLeI

— UBB Rugby (@UBBrugby) December 4, 2021

Le Racing cale encore

Les Racingmen enchaînent une troisième défaite de rang, à Castres (25-3). En difficulté, dominés par les Castrais, les Ciel et Blanc ont eu beaucoup de mal à s’installer dans le camp adverse en première période. Ils se sont tout de même révoltés juste avant la pause, mais l’essai qu’ils pensaient avoir inscrit a été annulé pour un en-avant.

Bis repetita au retour des vestiaires, avec un nouvel essai invalidé puisqu’une main castraise a empêché Ibrahim Diallo d’aplatir. Les Franciliens n’ont converti aucune de leurs occasions et ont laissé passé leur chance. En face, les Castrais, très solidaires en défense, se sont montrés patients pour finalement arracher le bonus offensif à la 81e minute. 

Yohan Beheregaray puissance 3

Ultra-dominateurs, les Clermontois s’imposent face à une courageuse équipe de Biarritz (39-11). Un succès construit grâce à ses premières lignes, qui ont inscrit quatre des cinq essais auvergnats. Peni Ravi a permis à l’ASM d’entamer la partie idéalement, dès la 6e minute, avant que le talonneur Yohan Beheregaray ne profite de sa puissance pour aplatir sur la ligne à trois reprises.

Yohan Beheregaray a inscrit un triplé face à Biarritz.  (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Clermont a enfoncé le clou grâce à un cinquième essai, inscrit par Damian Penaud sur une superbe passe au pied de Camille Lopez. Biarritz reste lanterne rouge du Top 14. 

La belle histoire du Montpelliérain Aubin Eymeri

Entré à la 67e minute pour sa première apparition avec les professionnels, Aubin Eymeri a offert le bonus offensif au MHR dix minutes plus tard, face à Perpignan. Le jeune montpelliérain a profité d’un dégagement manqué des Catalans pour aplatir dans l’en-but et parachever le succès des siens (30-6). Les Cistes ont aussi pu compter sur un Paolo Garbisi impeccable au pied, et des essais de Vincent Rattez et Pierre Lucas, qui a crucifié son ancienne équipe.

Côté Perpignanais, Melvyn Jaminet a inscrit les six points de son équipe sur deux superbes pénalités, la première à plus de 50 mètres des poteaux, et la deuxième à plus de 55 mètres, depuis son camp. Sa patte droite magique n’a pas pourtant pas suffi à l’USAP, avant-dernier du classement, tandis que le MHR conforte sa troisième place.

Pau rend hommage à François Moncla

Le 28 novembre dernier disparaissait François Moncla, ancien capitaine du XV de France et joueur de la Section Paloise. Il comptait 31 sélections en Bleu et avait remporté le championnat de France en 1964 avec le club béarnais.

Le Hameau rend hommage à François Moncla en présence de ses anciens co-équipiers Champions de 1964#SPRCT #TOP14 #HonhaSection #EnVertEtContreTous #GreenTeamSection pic.twitter.com/EkhXGvESNk

— SectionPaloise (@SectionPaloise) December 4, 2021

Un hommage lui a été rendu au stade du Hameau, avec une minute d’applaudissements avant la rencontre de Pau face à Toulon, en présence de ses anciens coéquipiers, samedi. Sur le terrain, la Section Paloise a accroché les Toulonnais, 16-16, dans un match marqué par le retour de Sergio Parisse, remis d’une fracture du scaphoïde intervenue en septembre dernier.

Related Articles

A lire absolument