Transat Jacques-Vabre : pas de vent en début de course et un abandon

Publié le 09/11/2021 11:16

Mis à jour le 09/11/2021 11:35

franceinfo

Article rédigé par

Le premier jour de la transat Jacques-Vabre a été fatal à Bureau Vallée, troisième du Vendée Globe, qui a démâté malgré un bon départ. Les autres concurrents avancent sûrement, mais tranquillement, faute de vent.

Fin de course après un bon départ pour Bureau Vallée lundi 8 novembre. Les skippers Davy Beaudart et Louis Burton étaient alors en deuxième position des Imoca (monocoques de 18 mètres) de la transat Jacques-Vabre. La mort dans l’âme, ils sont rentrés à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) en début de soirée. La course se poursuit sans eux en direction de Fort-de-France (Martinique). Le vent n’est pas au rendez-vous. Après 34 heures de course dans des conditions de vent faible, les 78 autres concurrents sont encore assez proches. Devant pointent les Ultimes (maxi-multicoques volants de 32 m), qui sont, eux, déjà passés au large d’Ouessant, emmené par celui barré par François Gabart et Tom Laperche (SVR Lazartigue).

Banque Populaire XI, barré par Armel Le Cléac’h et Kevin Escoffier, ferme la marche de cette flotte de TGV des mers. « On a buté dans le courant en voulant passer le rail d’Ouessant, on a choisi de passer le long de la côte, les copains ont pris un peu d’avance, mais la route est longue et le golfe de Gascogne sera plein de surprises ! », a expliqué Escoffier lundi. En Class 40 (monocoques de 12 mètres), les leaders Axel Trehin et Frédéric Denis ont pu prendre le temps de filmer des dauphins.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Related Articles

A lire absolument