qui est Isaïa Cordinier, leader « opportuniste » des basketteurs bleus ?

Prises en sandwich au milieu de la saison européenne, restreintes par leur incompatibilité avec le calendrier NBA, les périodes internationales de l’équipe de France font la part belle à des joueurs qui ne demandent qu’à exploser au plus haut niveau. Isaïa Cordinier en est un exemple parfait. Membre du groupe France pour la préparation des JO de Tokyo, l’arrière de 24 ans a été marquant lors de la victoire vendredi contre le Monténégro (73-67). Après sa prestation en patron (16 points, 8 rebonds, 4 passes décisives, 2 interceptions), il veut confirmer en Hongrie, lundi 29 novembre. Présentation du numéro 30 tricolore, qui évolue au Virtus Bologne.

La NBA toujours dans un coin de la tête

Isaïa Cordinier aurait pu figurer sur la longue liste des joueurs absents de ces matchs qualificatifs. Le natif de Créteil a touché du doigt son rêve américain l’été dernier. Retenu par la franchise d’Atlanta en 2016 lors de la draft, loterie annuelle des meilleurs jeunes talents mondiaux, Cordinier pouvait espérer rejoindre la NBA avec les Brooklyn Nets, qui avaient récupéré ses droits dans la grande ligue nord-américaine. Malgré plusieurs étés passés avec la franchise new-yorkaise et une dernière tentative après les derniers Jeux olympiques, les Nets ont fini par laisser le joueur libre.

Un mal pour un bien, lui qui pourra désormais s’engager avec n’importe quelle équipe. Mais aussi une petite frustration pour celui qui n’a jamais caché ses ambitions. « Je me lève le matin et je travaille pour un jour jouer en NBA »; assurait-il au Quotidien du Sport en février dernier. A 24 ans, l’occasion est loin d’être définitivement passée.

Le plus spectaculaire des joueurs français ?

Surtout qu’Isaïa Cordinier coche bien des cases pour plaire outre-Atlantique. Ses tatouages et ses tresses le rendent immanquable sur un parquet. Au moins autant que ses envolées en haute altitude. Le joueur d’1,96 m est sans doute ce qui se fait de mieux dans le basket français quand il s’agit de faire lever le public à coup de dunks phénoménaux. Mélange rare de grâce et de puissance, Cordinier s’est fait la spécialité de tutoyer les cieux. Vendredi, le Palais des sports de Pau s’est régalé de ses décollages façon Cap Canaveral. Au tour de la Hongrie de subir le show de Air Cordinier.

En difficulté en début de match et menés 22-13 à la fin du premier quart-temps, les Bleus sont plus agressifs dans ce deuxième quart-temps et reviennent dans le match ! #FRAMNE
Quel dunk d’Isaïa Cordinier

Le match en direct https://t.co/2RmANZXGq1 pic.twitter.com/iIAzxxBnoW

— francetvsport (@francetvsport) November 26, 2021

En progrès constants

L’ancien de Nanterre n’est pas qu’un simple showman. Gros travailleur, obstiné et très compétiteur, Isaïa Cordinier a pris une autre dimension ces derniers mois. Une saison blanche, à la suite d’une opération des deux genoux fin 2017, aurait pu marquer un temps d’arrêt dans son ascension. Ce contretemps n’a fait qu’alimenter la soif de croissance du joueur formé à Antibes. En progrès dans la lecture du jeu, toujours aussi solide défensivement, l’arrière de 24 ans est devenu un véritable homme à tout faire.

Sous les ordres de Pascal Donnadieu dans le 92 ces deux dernières saisons, Cordinier a montré qu’il était désormais à la hauteur du haut niveau, avec une campagne européenne 2020 -2021 de toute beauté, récompensée par une place dans le meilleur cinq de la saison d’Eurocoupe (15,8 points, 5,2 rebonds, 3,1 passes décisives), la deuxième compétition de club du continent. Et si la NBA se refuse encore à lui, son nouveau statut n’a pas laissé insensible la mythique Virtus Bologne et son entraîneur Sergio Scariolo – triple champion d’Europe comme sélectionneur de l’Espagne -, qui l’a engagé pour deux ans. « J’aurais pu attendre encore un peu pour un camp d’entraînement NBA ou une équipe d’Euroligue, mais pour quel rôle ? Pour être quelle option ? L’offre de la Virtus est arrivée et j’ai estimé que c’était une très bonne opportunité pour moi, expliquait le joueur au site de l’équipe de France de basket. Je pense que la Virtus est une des meilleures organisations en Europe. Ce que le club propose, c’est du top niveau entre le staff et les infrastructures. Ça se rapproche vraiment de ce qui se fait en NBA. »

Fils à papa revendiqué

Emancipation italienne, ambitions américaines : on pourrait croire que Cordinier se voit déjà loin de la France. Ce serait mal connaître le garçon. Il n’a jamais caché son attachement au maillot tricolore, lui le fils de Stéphane Cordinier, handballeur international français dans les années 90. Et si le fiston aime la lumière des projecteurs, c’est dans l’intimité de son clan qu’Isaïa puise sa force. De ses nombreux tatouages, le premier représentait un ballon de basket avec comme ligne les mots « Thanks Dad ».

Il est MONSTRUEUX
Isaïa Cordinier donne 6 points d’avance à la France !

Pour voir la fin du match en direct https://t.co/2RmANZXGq1 pic.twitter.com/Vs7CGnG9o4

— francetvsport (@francetvsport) November 26, 2021

Coéquipier apprécié, Isaïa Cordinier n’a pas tardé à se faire une place au sein de l’équipe de France. Dans une équipe qui a fait de ses vertus collectives un des éléments forts de son ADN, sa personnalité colle à merveille. « Nous sommes restés forts comme groupe pour continuer à faire les efforts, déclarait l’intéressé après la victoire contre le Monténégro. Tout le monde reste toujours prêt. » En l’absence d’Evan Fournier, traditionnel leader des lignes arrières, Isaïa Cordinier s’évertue à reprendre le flambeau. On pouvait difficilement faire meilleur CV pour postuler à l’Euro l’été prochain.

Related Articles

A lire absolument