maître à jouer des Dogues, Renato Sanches veut briller au cœur du jeu

Brillant face à Paris, Renato Sanches le sera-t-il aussi à Séville en Ligue des champions ? Le Portugais et ses coéquipiers lillois se déplacent au stade Ramon Sanchez-Pizjuan, mardi 2 novembre, en quête de points et surtout d’une première victoire en coupe d’Europe cette saison. Le milieu de terrain, blessé près de deux mois, a fait son retour sur les terrains lors des derniers matchs, mais pas toujours à son poste de prédilection. Enfin aligné dans l’axe, il a réalisé un match de haut niveau face au PSG et le Losc en aura besoin pour mettre fin à une série de dix matchs sans victoire en Ligue des champions.

Annoncé sur le départ lors du mercato d’été, Renato Sanches est finalement resté dans le Nord, en raison d’une blessure au ménisque intervenue début août. Et si ce départ avorté n’a pas permis au Losc d’assainir ses finances, elle permet en revanche au club nordiste de compter sur un talent supplémentaire au sein de son effectif. Après deux mois à l’infirmerie, le Portugais est de retour sur les terrains depuis début octobre et face au PSG, il était titulaire pour la cinquième fois toutes compétitions confondues cette saison. 

Mais dans le 4-4-2 mis en place par Jocelyn Gourvennec, avec deux milieux centraux, Renato Sanches était jusque-là positionné sur l’aile droite, pendant que Benjamin André, Xeka, ou parfois Amadou Onana étaient alignés dans l’axe. Contre Paris, en l’absence d’André, suspendu, le Portugais a retrouvé son poste de prédilection, au cœur du jeu, où il avait brillé lors de ses grandes heures en 2016 ou face à l’AC Milan en Ligue Europa la saison dernière. 

Puissant, précieux à la récupération et à la conservation du ballon, Sanches a rayonné au Parc des princes, vendredi. Il est le Lillois qui a touché le plus de ballons (84), a remporté 73% de ses duels et a récupéré huit ballons. Des statistiques qui ont permis au Losc de dominer l’entre-jeu. Mais en manque de rythme, l’ancien milieu du Bayern Munich s’est peu à peu éteint en deuxième période, un coup de moins bien qui a coïncidé avec la baisse de régime du Losc et les buts parisiens. 

La « masterclass » de Renato Sanches contre le PSG :
1 tir (0.06 xG)
84 ballons touchés
51 passes réussies sur 58
10 passes longues réussies sur 12
3 passes clés (0.22 xA)
⛹️‍♂️2 dribbles réussis sur 4
2 fautes subies
⬇️

— Paris Stats Germain (@ParisStats) October 29, 2021

En conférence de presse d’après-match, son entraîneur, Jocelyn Gourvennec, a tout de même souligné la performance du Portugais : « Renato Sanches est un joueur de haut niveau capable de jouer sous pression. Quand il est bien physiquement, on voit ce qu’il apporte. Il lui fallait un peu de temps et quelques matchs pour le remettre à niveau sur un plan athlétique. Ce soir, on l’a fait jouer tout le match car ça allait bien. Il doit continuer ces prestations-là, que ce soit lui ou ses coéquipiers car ils ont tous haussé leur niveau de jeu ».

Alors qu’ils évoluent dans le même système que la saison dernière, les champions de France en titre sont en difficulté depuis l’ouverture du championnat. Jocelyn Gourvennec voulait s’inscrire dans la continuité de Christophe Galtier, mais le technicien envisage désormais de changer de plan de jeu, en passant peut-être à un 4-3-3, dans lequel Renato Sanches pourrait retrouver sa place dans le cœur du jeu : « On a différentes possibilités, on aura la possibilité de jouer à trois au milieu, même si l’équipe a ses repères en 4-4-2. Il faut qu’on soit capables d’apporter des réponses un peu différentes, mais on prépare tous les joueurs de la même manière pour qu’ils soient efficaces ensemble ».

Plutôt bon face à Séville lors de la première mi-temps du match aller, Sanches doit désormais confirmer son regain de forme, dès mardi soir et peu importe le système dans lequel le Losc évoluera. Pour le club nordiste, la victoire est quasiment impérative s’il espère garder une chance de se qualifier pour la suite de la Ligue des champions. 

Related Articles

A lire absolument