les Lyonnaises étrillent les Parisiennes à domicile et prennent la tête du classement

Carton plein pour les Fenottes. L’Olympique lyonnais a dynamité le Paris Saint-Germain en clôture de la 8e journée de D1 (6-1). Le choc de haut de tableau entre les deux seuls clubs invaincus du championnat s’est transformé en démonstration lyonnaise. Cette victoire permet aux Rhodaniennes de s’emparer seules de la place de leader du classement et de faire un grand pas en avant pour la reconquête du titre de champion.

Les Parisiennes, sous pression dès les premiers instants du match, menées de deux buts et réduites à dix dès la 26e minute, n’ont jamais réussi à revenir dans la partie ni même gêner leurs rivales. Après avoir connu une semaine difficile sur le plan extra-sportif au point que le club demande le report du match, finalement refusé par la FFF, elles ont subi leur première défaite en championnat. Elles ont encaissé par la même occasion leurs six premiers buts de la saison en une soirée.

Le choc de haut de tableau a très vite tourné à l’avantage des Lyonnaises. Mieux entrées dans le match, elles ont opté pour un pressing haut et ont multiplié les occasions. Au quart d’heure de jeu, Catarina Macario a ouvert le score sur penalty, après une faute d’Amanda Ilestedt dans la surface sur Melvine Malard, très dangereuse dans le camp parisien. Le début d’une longue série de buts pour les joueuses de Sonia Bompastor qui ont doublé la mise quatre minutes plus tard, grâce à Danielle Van de Donk. L’expulsion précoce de l’Américaine Ashley Lawrence à la 26e minute a fini de doucher les espoirs parisiens.

Réduites à dix et sans solution, les Franciliennes ont continué à sombrer en deuxième période. Les réalisations de Melvine Malard et Damaris Egurrola avant l’heure de jeu ont aggravé le score et si les joueuses de Didier Ollé-Nicolle ont sauvé l’honneur grâce à Amanda Ilestedt, sur le premier corner et premier tir cadré de Paris à la 73e minute, le mal était fait.

L’@OLfeminin s’impose 6-1 face au @PSG_Feminines (réduit à 10 à la 26′) et prend seul la tête de la #D1Arkema ! #OLPSG

⚪15′ @catarinamacario
⚪18′ @DanielleDonk
⚪53′ @MelvineMalard
⚪59′ @damarisegu
75′ @amandailestedt
⚪79′ @AdaStolsmo
⚪82′ @AdaStolsmo pic.twitter.com/Jhwbjule02

— D1 Arkema (@D1Arkema) November 14, 2021

La fin du match a surtout été marquée par le doublé d’Ada Hegerberg. Près de deux ans (707 jours) après avoir inscrit son dernier but en D1, la Ballon d’or 2018 a renoué avec le succès peu de temps après son entrée en jeu au Groupama Stadium. Après une première réalisation libératrice que la Norvégienne a célébré d’un puissant « Come on ! », l’attaquante lyonnaise n’a attendu que quatre minutes pour à nouveau faire trembler les filets adverses. Indisponible de janvier 2020 à octobre 2021 à cause d’une succcession de blessures, Hegerberg s’est montrée particulièrement émue à la fin de la rencontre.

Une soirée particulièrement réussie pour l’OL qui bat les Rouge et Bleu pour la première en près de deux ans. Avec cette victoire, Lyon, quatorze fois champion de France entre 2007 et 2020, prend trois points d’avance sur le PSG et prend une belle option pour le titre en fin de saison après l’avoir laissé échapper la saison dernière aux Parisiennes.

Related Articles

A lire absolument