le nouveau variant fait fuir les joueurs de rugby et de golf d’Afrique du Sud

Des joueurs européens de rugby et de golf souhaitaient quitter l’Afrique du Sud de toute urgence, vendredi 26 novembre, après la découverte d’un nouveau variant du Covid-19 potentiellement très contagieux et aux mutations multiples.

Quatre clubs de rugby gallois, italien et irlandais, sur place pour participer contre des équipes sud-africaines à la 6e journée du United Rugby Championship (URC), étaient en Afrique du Sud quand une conférence de presse du ministère de la Santé a déclenché un mouvement de panique parmi les sportifs.

« La situation en Afrique du Sud ayant changé si rapidement, nous cherchons maintenant à rapatrier notre personnel dès que possible. Pour les familles et les amis concernés, soyez assurés que notre objectif est d’assurer la sécurité et le bien-être de notre personnel et que nous vous tiendrons informés de l’évolution de la situation », a ainsi tweeté le club de Cardiff.

With the situation in South Africa having changed so quickly, we are now looking to repatriate our staff ASAP. For concerned families and friends, please rest assured that our focus is to ensure the safety and welfare of our people and will keep you updated with any developments.

— Cardiff Rugby (@Cardiff_Rugby) November 25, 2021

Même son de cloche du côté des Scarlets: « A la suite de l’annonce d’un nouveau variant en Afrique du Sud, les Scarlets souhaitent assurer aux familles et aux amis que nous faisons tout notre possible pour ramener notre équipe de tournée au Royaume-Uni dès que possible ». Le Munster, de son côté, a déclaré être « en sécurité et en bonne santé », tout en travaillant « avec les organisateurs de l’URC sur la situation actuelle ».

Quatre matches sont prévus ce week-end pour le compte de la 6e journée de l’URC, un championnat opposant des équipes galloises, irlandaises, italiennes, écossaises et sud-africaines.

Le cricket bientôt concerné

Le nouveau variant, baptisé B.1.1.529, présente un nombre « extrêmement élevé » de mutations et « nous pouvons voir qu’il a un potentiel de propagation très rapide », a déclaré le virologue Tulio de Oliveira, lors d’une conférence de presse en ligne chapeautée par le ministère sud-africain de la Santé.

Cette déclaration a aussi incité une quinzaine de joueurs britanniques et irlandais à immédiatement déclarer forfait pour la suite de l’Open de Johannesburg, comptant pour le circuit européen de golf, qui a débuté jeudi. Ils voulaient ainsi quitter le pays au plus vite avant que les frontières ne soient fermées par les autorités britanniques.

Le cricket pourrait être aussi concerné avec un test-match entre l’Afrique du Sud et les Pays-Bas, programmé vendredi, dont la tenue n’a pas été encore confirmée, en attendant une tournée très attendue de l’Inde le mois prochain. A ce stade, les scientifiques sud-africains ne sont pas certains de l’efficacité des vaccins existants contre cette nouvelle forme du virus. L’OMS devait se réunir vendredi pour déterminer la dangerosité du variant.

Related Articles

A lire absolument