l’AS Saint-Etienne va poursuivre en justice un prince cambodgien pour tentative d’escroquerie

L’AS Saint-Etienne a annoncé lundi 8 novembre, déposer plainte pour « usage de faux » et « tentative d’escroquerie » à l’encontre du prince cambodgien Norodom Ravichak, candidat au rachat du club, auquel il aurait fourni un document financier frauduleux.

« Les actionnaires de l’ASSE ont engagé un processus de cession depuis le mois d’avril dernier, confié au cabinet KPMG qui a invité les candidats à la reprise du club à transmettre leur meilleure offre ce lundi 8 novembre », a rappelé l’ASSE dans un communiqué.

« Ce processus a permis de mettre en lumière le manque de crédibilité de certains candidats. C’est le cas de Norodom Ravichak et de son conseil Me Carlos Bejarano qui a fourni un document de garantie financière de 100 millions d’euros émanant d’une grande banque internationale, qui se révèle être un faux », a poursuivi le club stéphanois.

« Les actionnaires ont donc interrogé leurs avocats sur les conséquences juridiques et judiciaires consécutives à la production de ces faux documents en vue d’être autorisé à participer au processus de cession. Au vu de leurs conclusions, il a été résolu de déposer une plainte entre les mains du procureur de la République de Paris pour des faits de faux, usage de faux et tentative d’escroquerie », a encore précisé l’ASSE.

« Les actionnaires entendent continuer le processus de vente afin de céder le club à un investisseur représentant tous les gages de sérieux et la surface financière nécessaire pour donner à l’ASSE les moyens de ses légitimes ambitions », promettent les dirigeants de l’AS Saint-Etienne.

« Il est exact que je me suis porté officiellement candidat à la reprise de l’AS Saint-Etienne », avait déclaré sur la radio RFI, en septembre, le prince âgé de 47 ans, petit-fils de l’ancien roi Norodom Sihanouk et homme d’affaires.

« Mon but aujourd’hui est de prendre soin de Saint-Etienne », avait ajouté Norodom Ravichak, disant vouloir s’investir « à long terme » et assurant pouvoir apporter « des moyens suffisants » à l’opération de rachat.

Related Articles

A lire absolument