Garbine Muguruza en demi-finale, Karolina Pliskova éliminée

La première demi-finale du Masters WTA sera donc 100% espagnole. Après la qualification de Paula Badosa (n°7 mondiale), Garbiñe Muguruza (N°6) a validé son billet pour le dernier carré du Masters féminin, dimanche à Guadalajara, en battant Anett Kontaveit (N°8).

Muguruza, lauréate à Roland-Garros 2016 et à Wimbledon 2017, devait impérativement l’emporter pour rester dans l’épreuve. Ce qu’elle a fait solidement 6-4, 6-4 en 1h28 min, stoppant à douze le nombre de victoires consécutives de l’Estonienne, arrivée au Mexique auréolée de quatre victoires en tournois (Cleveland, Ostrava, Moscou et Cluj) en septembre et octobre.

Kontaveit, déjà assurée de sa place dans le dernier carré, finit première du groupe Teotihuacan et attend encore de connaître l’identité de son adversaire en demi-finale. Ce sera la Bélarusse Aryna Sabalenka (n°1) ou la Grecque Maria Sakkari (n°4), opposées lundi dans le groupe Chichen Itza.

En attendant, Kontaveit a subi la loi de Muguruza, qui avait le mors aux dents et a pris son service d’entrée de premier set, enlevé sans trembler en effaçant deux balles de débreak au passage. Ce scénario s’est répété dans la seconde manche, maîtrisée par l’Espagnole, à qui le Mexique réussit puisqu’elle a remporté deux fois le tournoi de Monterrey.

Day ️ [email protected] | #RoadToTheWTATrophy pic.twitter.com/FkbXhMw8VA

— wta (@WTA) November 15, 2021

Elle ou Badosa marchera dans les pas d’Arantxa Sanchez, seule Espagnole à s’être qualifiée pour la finale d’un Masters, finalement perdue face à Steffi Graff en 1993, au Madison Square Garden de New York.

La grande perdante du jour est Karolina Pliskova (n°3) qui comptait sur une victoire de Kontaveit, conjuguée à celle obtenue 0-6, 6-4, 6-4 contre Barbora Krejcikova (n°2), pour disputer une quatrième demi-finale consécutive. Dans ce duel entre Tchèques, elle est revenue de loin, puisqu’elle a débuté sa rencontre en encaissant un « donut » (6-0) et a été menée 4-2 dans la deuxième manche. Moment auquel Krejcikova, lauréate du dernier Roland-Garros, a flanché sur son service, en concédant trois doubles fautes qui ont permis à sa rivale d’égaliser.

Dès lors, le match n’était plus le même et Pliskova, qui a alterné le bon (11 aces) et le moins bon (12 double fautes) sur son engagement, s’est avérée la plus solide. Mais sa victoire se sera au final avérée vaine, car c’est grâce à plus de sets gagnés durant l’épreuve que Muguruza s’est classée 2e.

Related Articles

A lire absolument