Ce que l’on sait de l’agression de la milieu de terrain du PSG Kheira Hamraoui et de la garde à vue de sa coéquipière Aminata Diallo

Depuis plus de 24h, l’affaire secoue le monde du football. La joueuse du PSG Kheira Hamraoui a été violemment agressée, le 4 novembre dernier. Sa coéquipière Aminata Diallo, soupçonnée d’être impliquée, été placée en garde à vue mercredi 10 novembre. Franceinfo: sport fait le point sur ce que l’on sait. 

Que s’est-il passé ? 

Jeudi 4 novembre, la joueuse du PSG Kheira Hamraoui a été victime d’une violente agression. Celle-ci a eu lieu après une soirée organisée par le PSG dans un restaurant du bois de Boulogne en présence de l’ensemble des joueuses et du staff parisien.

Les faits se seraient déroulés alors que Kheira Hamraoui se faisait raccompagner chez elle en voiture par l’une de ses coéquipières, Aminata Diallo. Hamraoui en aurait été extraite par deux personnes cagoulées, qui l’ont blessée physiquement en lui infligeant des coups de barre de fer sur les jambes. Aminata Diallo, elle, a été ceinturée par les agresseurs, selon une source au sein du club à France Bleu Paris.

Qui est concerné ?

Mercredi 10 novembre, nouveau rebondissement dans l’affaire. La milieu de terrain du PSG et de l’équipe de France, Aminata Diallo, a été arrêtée à son domicile de Marly-le-Roi (Yvelines), et placée en garde à vue par les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles. Cette garde à vue a ensuite été prolongée de 24h, autrement dit jusqu’à vendredi 12 novembre au matin. Selon les informations de L’Équipe, son appartement et son véhicule auraient été perquisitionnés par des policiers de la brigade de répression du banditisme. Elle aurait été auditionnée à quatre reprises, avant de nier son implication dans les faits reprochés.

Une enquête a été ouverte pour violences volontaires en réunion avec arme et préméditation, selon les informations de France Bleu Paris. Toujours selon France Bleu, une deuxième garde à vue est également en cours depuis mercredi, sans que la personne ait un lien de parenté avec la joueuse. 

D’après une information du Journal du dimanche, confirmée par France Inter et l’AFP, cet individu serait en revanche un proche d’Aminata Diallo, qui a été extrait de prison à Lyon pour être placé en garde à vue. Il est soupçonné d’être à la manœuvre dans cette agression. 

Quels sont les liens entre les deux joueuses ?

Aminata Diallo et Kheira Hamraoui sont coéquipières sur le terrain et évoluent au même poste au sein du PSG, celui de milieu de terrain. Elles se côtoient également en équipe de France, puisqu’elles sont toutes les deux internationales françaises. Kheira Hamraoui, qui a joué au PSG entre 2012 et 2016, est partie trois ans au FC Barcelone entre 2018 et 2021, avant de faire son retour au PSG cette saison. Diallo évolue dans le club de la capitale depuis 2016.

Selon plusieurs médias, la piste d’une rivalité entre les deux joueuses est évoquée. Mardi 9 novembre, lors de la rencontre de Ligue des champions contre le Real Madrid remportée par le PSG (4-0), Hamraoui n’était pas en état de jouer. Aminata Diallo a été titularisée pour ce match au même poste. 

Comment a réagi le PSG ?

Le club a réagi mercredi dans un communiqué, indiquant que « Le Paris-Saint-Germain condamne avec la plus grande fermeté les violences commises. Le Paris-Saint-Germain collabore avec le SRPJ de Versailles pour faire toute la lumière sur les faits. Le club est attentif au déroulement de la procédure et étudiera les suites à y donner. » 

L’affaire a secoué l’ensemble du club, à tel point que le PSG a décidé d’annuler sa conférence de presse de la section féminine, initialement prévue vendredi 12 novembre à 11h30, selon les informations de RMC Sport. Autre annonce, l’entrainement programmé à 10h vendredi, qui devait être ouvert au public à Bougival (Yvelines), se tiendra finalement à huis clos. Le prochain match du PSG aura lieu dimanche 14 novembre face à Lyon.

Related Articles

A lire absolument