après un mauvais départ, les Bleus renversent la République tchèque

Le capitaine Sébastien Grosjean avait présenté son équipe de France comme un mélange « de jeunesse et d’expérience ». Après la première journée de la phase de groupes, jeudi 25 novembre, le résultat est mitigé. Les Bleus l’ont emporté sans gloire face à la République tchèque (2-1) à Innsbruck (Autriche), mais conservent leurs chances de se qualifier pour les quarts de finale. Et c’est bien là l’essentiel.

Appelé en lieu et place d’Hugo Gaston, Richard Gasquet (35 ans) est tombé face à Tomas Machac, 143e mondial (7-6 [3], 6-2). Une défaite on ne peut plus logique pour un Biterrois déboussolé qui a, de son propre aveu, « perdu vraiment confiance après le premier set ». « Cela m’est rarement arrivé », a souligné Gasquet après la rencontre. Le constat est cruel pour le dernier des Mousquetaires, qui a confié ne pas avoir « le niveau » : « l’expérience, ce n’est pas tout […] Le niveau n’était pas bon aujourd’hui. » Revoir Gasquet pour la suite de la compétition serait une petite surprise.

Adrian Mannarino est apparu plus léger et décontracté sur le court. Sérieux, il a pris la mesure de Jiri Vesely, 82e au classement ATP. Malgré une première manche perdue sur un tie-break complètement manqué, le 71e joueur mondial, préféré à Arthur Rinderknech, l’a emporté sur la durée. Deux sets victorieux (6-7[1], 6-4, 6-2) lui ont permis de rapporter un point à sa sélection.

Dos au mur après la défaite de Gasquet en ouverture, les Bleus peuvent encore s’imposer grâce à la victoire d’@AdrianMannarino sur Jiri Vesely en trois sets 6/7(1), 6/4, 6/2 !

Allez les Bleus ! #DavisCupFinals

— FFT (@FFTennis) November 25, 2021

Vainqueurs de l’ATP Finals dimanche dernier, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont mis du temps à se mettre en route contre Zdenek Kolar et Jiri Lehecka. Battus dans le premier set, ils ont, à l’image d’Adrian Mannarino, rectifié le tir par la suite. Jusqu’à l’emporter plutôt aisément (3-6, 6-4, 6-3).

Cette victoire maintient l’équipe de France en vie dans ce groupe C. Mais il faudra faire au moins aussi bien contre la Grande-Bretagne, samedi 27 novembre à partir de 10 heures. L’enjeu sera alors de l’emporter pour s’assurer la qualification. Pas une mince affaire face à une sélection emmenée par Cameron Norrie (12e mondial) et Daniel Evans (25e).

Related Articles

A lire absolument