un but sublime, deux passes décisives… Neymar retrouve le sourire avec le Brésil

On le croyait déprimé, hors de forme… Neymar a répondu sur le terrain, marquant un but sublime et distribuant deux passes décisives lors de la victoire éclatante 4-1 du Brésil face à l’Uruguay, avec un doublé de Raphinha, jeudi 14 octobre à Manaus, lors des qualifications sud-américaines pour le Mondial 2022.

Dimanche, l’attaquant parisien avait été transparent contre la Colombie (0-0), quelques heures après la diffusion d’un entretien-choc dans laquelle il dit que le Mondial-2022 au Qatar serait probablement « son dernier ».

⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️
⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️
⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️
⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️
⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️
⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️
⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️⚽️

✅ @NeymarJr 70 vezes na súmula! pic.twitter.com/4W8VSNiza2

— CBF Futebol (@CBF_Futebol) October 15, 2021

Pour un joueur qui craint de « ne plus avoir le mental pour supporter encore plus de football », le numéro 10 de la Seleçao transpirait la joie de vivre jeudi soir, dans la chaleur étouffante de l’Amazonie. Les hommes de Tite ont livré leur meilleure prestation de ces éliminatoires et « Ney » a inscrit son 70e but en 115 matches sous le maillot du Brésil, se rapprochant encore un peu plus de record de Pelé (77).

Passé le sourire complice adressé à Suarez, son ancien coéquipier au FC Barcelone, avant le coup d’envoi, le Parisien a aussitôt marqué le match de son empreinte. Après un débordement sur la gauche suivi d’une frappe bien captée par Muslera (2e), c’est en position d’avant-centre qu’il a ouvert le score, au terme d’une belle séquence de 13 passes. Amorti poitrine sur une ouverture de Fred, feinte pour effacer le gardien et frappe croisée au fond des filets: 1-0 pour la Seleçao et un Neymar radieux, qui a célébré son but en dansant aux côtés de Paqueta (10e).

Trava na pose
+3 @neymarjr pic.twitter.com/9ylbhH7Ra0

— Lucas Paquetá (@LucasPaqueta97) October 15, 2021

Tout souriait au numéro 10 brésilien, qui a vu son tir contré repris par Raphinha (2-0, 18e). Juste après la pause, c’est d’une vraie passe décisive dont l’attaquant parisien a gratifié l’ailier de Leeds, qui s’est offert un doublé (3-0, 58e) étincelant pour sa première titularisation. Moins en réussite, Gabriel Jesus a gâché trois grosses occasions d’alourdir le score (34e, 45e, 51e), vendangeant au passage deux caviars de Neymar.

Etouffé par le pressing brésilien, l’Uruguay a dû attendre la 35e minute pour menacer la cage d’Ederson, une frappe puissante de Betancur qui a frôlé le poteau droit du gardien de Manchester City. Le coup-franc de Suarez a redonné un mince espoir à la Celeste (3-1, 77e), mais c’est finalement Gabigol, fraichement entré en jeu, qui a eu le dernier mot, de la tête, sur un centre millimétré de Neymar (4-1, 83e).

Related Articles

A lire absolument