Manchester renversant avec CR7, Chelsea déroule, le Barça relève la tête… Ce qu’il faut retenir des autres matchs de mercredi

À côté du match nul de Lille (0-0), la soirée de Ligue des champions du mercredi 20 octobre a été ouverte avec les victoires du Barça contre le Dynamo Kiev (1-0) et de Salzbourg contre Wolfsbourg (3-1). La surprise vient de Manchester United, à la peine toute la première période avant d’inverser la tendance (3-2) contre l’Atalanta, grâce au but vainqueur de l’inévitable Cristiano Ronaldo. Le Bayern se conforte un peu plus dans sa position de leader sous l’impulsion de Kingsley Coman (0-4) comme Chelsea.

Piqué relance Barcelone

Ils n’avaient plus droit à l’erreur. Corrigés lors de leurs deux premières sorties de la saison en C1, par le Bayern Munich (0-3) et par Benfica (0-3), les joueurs de Ronald Koeman ont assuré le service minimum avec une victoire sur la plus petite des marges contre le Dynamo Kiev (1-0). Un seul but, celui d’un Gerard Piqué opportuniste sur un centre à la 36e minute, a suffi au Barça pour prendre trois points indispensables.

S’ils n’ont jamais réussi ni à tuer la rencontre, ni à produire un jeu flamboyant, les Blaugranas auront au moins passé une soirée tranquille, sans le moindre tir cadré subi. Après les soubresauts des premiers mois de cette saison, la respiration est bienvenue. En attendant l’affrontement entre le Bayern et Benfica (21 heures), le Barça revient à un point de la 2e place, qualificative pour la phase à élimination directe.

16 – Gerard Piqué a inscrit 16 buts en Ligue des Champions, devant le co-meilleur buteur de l’histoire de la compétition parmi les défenseurs, à égalité avec Roberto Carlos. Géant. #FCBDYK pic.twitter.com/Yp9TObAsDu

— OptaJean (@OptaJean) October 20, 2021

Salzbourg s’offre un joli matelas d’avance

Dans le groupe de Lille, c’est Salzbourg qui a mené la danse dès la troisième minute. Seiwald a lancé Adeyemi qui a devancé Mbabu grâce à sa vitesse et a frappé dans le petit filet. Mais dans le pas de deux de mercredi soir, Wolfsbourg a rendu coup pour coup sans se démonter, égalisant sur un corner par une tête, légèrement déviée, de Nmecha (15e). Les Allemands tiennent, avant d’aller valser…

Okafor a redonné l’avantage à Salzbourg sur une volée du droit puis a doublé la mise à la 77e minute sur un corner de Sucic. Avec deux longueurs d’avance, les Autrichiens ont géré la fin de match. Lukebakio a bien tenté un débordement dangereux pour Salzbourg mais la reprise de Steffen a terminé dans les bras de Köhn. Salzbourg conforte donc son avance et se maintient en tête du groupe G.

Manchester United renverse le match

Ça avait pourtant bien mal démarré pour les Anglais. Dès la 15e minute, Pasalic avait marqué du plat du droit sur un centre de Zappacosta. Puis c’est Demiral qui s’envolait dans les airs et enfonçait Manchester d’une tête croisée (28e). Des lauriers sur lesquels l’Atalanta n’a pas pu bien longtemps se reposer.

En deuxième période, la supériorité lombarde n’était plus qu’un vague souvenir. La mise en garde de Rashford, qui touchait la barre (45e), était suivie d’une ouverture du score (53e). Maguire a égalisé dans la foulée d’un corner. Enfin, qui d’autre que Cristiano Ronaldo pour planter une tête qui allait retourner le scénario d’un match où l’on pensait les Red Devils déjà enterrés au classement. Old Trafford n’a pas boudé son plaisir, lors d’un match où l’Atalanta pouvait voir rouge.

Chelsea déroule mais il y a de la casse

Il y avait foule dans l’infirmerie de Chelsea. Servi dos au but par Werner, Lukaku, pris en sandwich, a cherché au physique un penalty. Taclé aux 6 mètres, le Belge est sorti à la 22e minute en boitant, touché à la jambe droite. Dans sa roue, c’était au tour de Werner d’être sorti sur blessure musculaire (43e). Privé de ses deux attaquants, Chelsea n’a pour autant jamais été inquiété.

Sous une pluie battante, Christensen (9e) et Jorginho (21e) ont trouvé le chemin des filets, ce dernier sur penalty à la suite de la faute sur le Belge. Puis ce fut au tour du jeune Kai Havertz de tirer son épingle du jeu. Hudson-Odoi a remonté tout le terrain et donné à Havertz qui a piqué son ballon au-dessus de Diawara (47e). Cerise sur le gâteau, Jorginho a enfoncé Malmö et a planté un quatrième but. Chelsea a déroulé, serein.

Le Bayern prend son temps

Autre favori, le Bayern a validé aisément ses trois points en s’imposant sur le terrain du Benfica (4-0). Bloqués en première période, bien que dominants (deux buts ont été refusés par la VAR), les Allemands ont fait plier le club portugais sur la fin du match (70e Sané; 80e Cebolinha; 82e Lewandowski; 85e Sané) et s’installe confortablement en tête du groupe E.

Related Articles

A lire absolument