Lyon fait tomber le Stade Toulousain pour la première fois de la saison

Ce Lyon-là avait une allure de coupeur de tête, ou plutôt de briseur de série. Invaincu depuis le début de saison, le Stade Toulousain s’est fait cueillir par le LOU sur la pelouse synthétique du stade de Gerland en conclusion de la 7e journée de Top 14 (25-19), dimanche 17 octobre. Grâce à leur victoire, les Lyonnais marquent des points et les esprits en s’offrant les tenants du titre. Ils se replacent à la troisième place, derrière Bordeaux-Bègles et Toulouse, toujours leader.

. Défaite de nos Stadistes au LOU, qui s’inclinent pour la 1ère fois de la saison.

Rendez-vous face au CO, samedi prochain, pour la 8ème journée de Top 14 !#LOUST pic.twitter.com/cSXBi3lV6z

— Stade Toulousain (@StadeToulousain) October 17, 2021

« Ils font un début de saison remarquable. Il y a de notre côté toujours des réglages à trouver, plein de petites imperfections qu’il faut qu’on essaye de gommer au fil des matchs », prévenait, vendredi en conférence de presse, le capitaine toulousain Julien Marchand. Ses coéquipiers sont passés au travers de ce qui aurait pu devenir leur match de référence contre le premier adversaire du top 6 dans ce début de saison.

Les Toulousains ont été dominés par l’agressivité défensive des joueurs de Pierre Mignoni. Le retour comme titulaire de Josua Tuisova, blessé depuis la 2e journée à Pau, en a été le symbole. Le meilleur marqueur d’essais de la saison passée a été à l’origine des deux premières réalisations de son équipe. Il a d’abord mis une pression folle à la réception d’un coup de pied sur le jeune Baptiste Germain (20 ans), habituellement remplaçant. Le gros plaquage du Fidjien a permis au Géorgien Beka Saghinadze d’aplatir. Au retour des vestiaires, sa passe décisive après-contact pour Dylan Crétin (44e) précédée d’un rush tout en puissance est à montrer dans toutes les écoles de rugby.

Sur le banc au coup d’envoi, Antoine Dupont est entré juste après le troisième essai lyonnais inscrit par Baptiste Couilloud (50e). Avec sa pépite, le Stade Toulousain, sans être flamboyant, s’est tout de même montré bien plus menaçant. Lyon a longtemps résisté, s’appuyant sur une défense remarquable de solidarité et de rigueur, transpercée à une seule reprise par l’international français Peato Mauvaka (67e).

Le LOU était alors à portée d’un essai transformé qui aurait offert la victoire aux Stadistes. Mais une pénalité provoquée par l’ex-Toulousain Jean-Marc Doussain suivie d’un nouveau grattage a scellé la victoire lyonnaise et surtout, la première défaite toulousaine de la saison.

Related Articles

A lire absolument