le PSG, une victoire sans convaincre

Faut-il y voir les prémices d’une crise sportive ? Le marronier automnal risque d’être de sortie ces prochains jours dans la capitale, tant le PSG a affiché des lacunes, malgré sa victoire vendredi 15 octobre contre Angers (2-1). Ronronnant et balbutiant, Paris a été plus que suffisant contre un SCO appliqué.

Oui, le Paris Saint-Germain l’a finalement emporté. D’accord, Mauricio Pochettino était privé de ses internationaux sud-américains (Navas, Marquinhos, Paredes, Di Maria, Messi et Neymar). Reste que la prestation offensive du PSG, buteur sur deux des trois seuls tirs cadrés en 85 minutes, est inquiétante.

Le marasme collectif a été symbolisé par l’absence totale de leadership technique et de prises d’initiatives. En dehors de quelques louches inspirées mais imprécises de Verratti et d’accélérations de Mbappé (passeur décisif sur le but de Danilo Pereira et buteur sur penalty), le rendu global a été très insuffisant. Mauro Icardi a de nouveau été fantômatique, quand Rafinha a justifié malgré lui son faible temps de jeu par une prestation plus que moyenne.

Le pire, c’est que cette apathie parisienne n’étonne pas grand monde, tant elle s’inscrit dans la lignée de ce début de saison. En dehors du match de haut niveau contre Manchester City en Ligue des champions, Paris n’a toujours pas de vraie référence sur laquelle s’appuyer. Les soucis défensifs aperçus lors de l’unique défaite à Rennes se sont répétés, Sofiane Boufal et Mohamed-Ali Cho ayant bénéficié de largesses dans le dos de l’arrière-garde locale.

9 – Paris a glané 9 points après avoir été mené au score cette saison en Ligue 1, plus que toute autre équipe de l’élite. Caractère. #PSGSCO pic.twitter.com/0TJhbYUbX0

— OptaJean (@OptaJean) October 15, 2021

Comme contre Lyon, Paris a eu recours à un penalty, pour lequel personne n’avait réagi en direct. Comptablement, le PSG est dans les clous et compte provisoirement neuf points d’avance sur son dauphin lensois. Mais il en faudra bien plus pour se défaire de Leipzig mardi, puis de Marseille dimanche.

Related Articles

A lire absolument