la revanche de Christophe Urios, le récital d’Antoine Dupont, Pau voit rouge mais gagne

Avant les déplacements de Toulouse à Biarritz puis de Toulon à Castres, quatre matchs étaient au programme, samedi 2 octobre. Le sourire des Brivistes, la solidité des Bordelais et la nouvelle déconvenue des Rochelais : découvrez les temps-forts de cet après-midi.

La revanche d’Urios

« Quand tu vois le club fait l’effort de mettre à disposition un avion, de faire l’aller-retour sur la journée… on aurait mieux fait de venir en bus ! » Le dernier Lyon-Bordeaux (27-10), en octobre 2020, avait passablement énervé Christophe Urios. La conférence de presse d’après-match du manager bordelais avait fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Un an plus tard, les Bordelo-Béglais ont rectifié le tir, s’imposant pour la première fois de leur histoire au Matmut Stadium (15-20). Deux essais de Jalibert et Buros ont suffi à faire plier une équipe lyonnaise imprécise. Nul doute qu’Urios avait coché ce rendez-vous. « Quand on gagne à Lyon, ça veut dire qu’on a réalisé un match solide », s’est-il contenté d’indiquer à la fin du match. L’histoire ne dit pas si l’UBB a regagné la Gironde en avion…

Victoire à Lyon !
Nos Girondins s’imposent au Matmut Stadium Gerland à la force de deux essais et d’une énorme ténacité défensive !#ILOVEUBB #LOUUBB pic.twitter.com/uoTI25HxeL

— UBB Rugby (@UBBrugby) October 2, 2021

Pau voit rouge mais gagne

A force, Pau va finir par inventer le rugby à 14. Déjà vainqueurs contre Lyon en ayant disputé la majeure partie du match en infériorité numérique, les Palois ont récidivé à Perpignan (14-29).

Dans un Aimé-Giral survolté, la Section n’a pas paniqué et a frappé trois fois après l’explusion de Tuimaba (27e). Le crime aurait même pu être parfait si l’USAP n’avait pas inscrit un essai sur le gong, privant les Béarnais du bonus offensif (14-29). Qu’importe, puisque la Section accroche le bon wagon et est provisoirement 4e. 

Dupont, évidemment

Et soudain, Dupont a tout changé. Laissé sur le banc, le demi de mêlée est entré en deuxième mi-temps d’un match cadenassé (6-3 pour Biarritz). En deux éclairs, l’international français a offert la victoire au Stade Toulousain. D’une passe astucieuse à son ouvreur Nanai-Williams en sortie de mêlée, d’abord. D’une accélération dont lui seul à le secret, ensuite, pour crucifier des Biarrots qui ont concédé leur première défaite à Aguiléra (11-17).

N’tamack avait sauvé Toulouse à La Rochelle, c’est désormais Dupont qui a remis le Stade sur les bons rails. Mais à l’approche des premiers rendez-vous internationaux, Ugo Mola ne pourra pas éternellement compter sur sa charnière. En attendant, les Rouge et Noir confortent leur place de leader, malgré le carton rouge reçu par Tekori.

Les résultats de la 5e journée

Lyon-Bordeaux-Bègles 15-20

Montpellier-La Rochelle 21-11

Biarritz – Toulouse 11 – 17

Brive – Stade Français 19 – 12

Related Articles

A lire absolument