Indian Wells : un duel Cameron Norrie

En l’absence des premières têtes de série, éliminées durant les tours précédents, le Britannique Cameron Norrie et le Géorgien Nikoloz Basilashvili se sont qualifiés pour la finale du Masters 1000 d’Indian Wells, samedi 16 octobre. Le premier s’est imposé face à Grigor Dimitrov (6-2, 6-4) puis le second a triomphé de Taylor Fritz (7-6, 6-3). 

Norrie était simplement plus fort

Tête de série n°21 et joueur le mieux classé du dernier carré, Cameron Norrie a dominé Grigor Dimitrov, un cran en dessous physiquement. Pourtant tombeur du numéro 2 mondial, Daniil Medvedev en huitième de finale, le Bulgare n’a pas retrouvé le même niveau que lors des tours précédents. Appliqué, Cameron Norrie s’offre quant à lui sa première finale en Masters 1000 alors qu’il n’avait jusque là jamais fait mieux qu’un troisième tour, à Monte-Carlo en 2019. Il s’assure également une place dans le top 20 mondial la semaine prochaine. 

On Sunday, @cam_norrie will attempt to become the first British player to win the title in tournament history.#BNPPO21 pic.twitter.com/Rz0S8JvlAp

— BNP Paribas Open (@BNPPARIBASOPEN) October 16, 2021

Basilashvili vise un troisième titre cette saison 

Face au local de l’étape, l’Américain Taylor Fritz, Nikoloz Basilashvili s’en est sorti en 1h41 de jeu. Dans la première manche, le Géorgien a effacé trois balles de set en faveur de son adversaire avant de prendre l’avantage. Puis dans la deuxième manche, il a breaké pour mener 4-3 et n’a plus laissé Fritz remporter un jeu. Comme Cameron Norrie, Basilashvili n’avait jamais fait mieux qu’un troisième tour en Masters 1000. Après ses victoires à Doha et à Munich, il aura l’occasion dimanche (dans la nuit de dimanche à lundi en France), de remporter un troisième titre cette saison.

Maiden Masters 1000 final

Basilashvili secures a date with Norrie in the championship match, defeating Fritz 7-6(5), 6-3.#BNPPO21 pic.twitter.com/uVGbAfqoqX

— BNP Paribas Open (@BNPPARIBASOPEN) October 17, 2021

Les tournois de doubles ont rendu leur verdict 

Les finales du double masculin et du double féminin étaient également disputées dans la nuit de samedi à dimanche. Chez les messieurs, la paire australo-slovaque formée par John Peers et Filip Polasek a triomphé du duo russe Aslan Karatsev – Andrey Rublev (6-3, 7-6). Du côté des dames, les têtes de série n°2, Elise Mertens et Su-Wei Hsieh, ont été sacrées face à la paire russo-kazakhstanaise formée par Veronika Kudermetova et Elena Rybakina (7-6, 6-3).

Related Articles

A lire absolument