Chelsea cartonne, Kingsley Coman porte le Bayern, Giovanni Simeone inscrit un quadruplé… Ce qu’il faut retenir du week-end européen

Fin d’un week-end chargé sur les terrains de football européens. En parallèle des affiches de rêve Barcelone-Real Madrid et Manchester United-Liverpool, le spectacle était également au rendez-vous à Munich, Londres et Vérone. Voici ce qu’il faut retenir des différents championnats du Vieux Continent.

Coman reprend pied, le Bayern garde la tête

Le Bayern a mené de la tête et des épaules le match de samedi contre Hoffenheim. Serge Gnabry (16e) et Robert Lewandowski (31e) ont marqué en première période suivis par Eric-Maxim Choupo-Moting (82e). Kingsley Coman, de retour de blessure, a quant à lui fini le travail (87e). Sur une longue ouverture de Dayot Upamecano, le Tricolore a frappé du pied droit sous la transversale, inscrivant au passage son premier but de la saison en Bundesliga. 

Les Bavarois, actuels leaders du championnat, affichent trois victoires et treize buts sur leurs trois dernières rencontres. De quoi effacer le souvenir de Francfort, leur seule défaite de la saison subie à domicile début octobre (1-2).

90 ème | FIN DE MATCH

Bayern Munich 4 – 0 TSG Hoffenheim

Très belle victoire du Bayern Munich. Le premier but de Kingsley Coman en Bundesliga et belle rentrée de Corentin Tolisso. [ / @FCBayern]#FCBTSG #Bundesliga #FCBayern #MiaSanMia pic.twitter.com/aDaMVaK91U

— Bayern Munich France – RORO89 (@Roro89F) October 23, 2021

Le Bayern conserve la tête du classement, un point devant Dortmund qui s’est également imposé samedi sur la pelouse de l’Arminia Bielefeld (1-3) sur des buts de Emre Can (31e), Mats Hummels (45e) et Jude Bellingham (72e). 

Chelsea étrille Norwich

Les Blues ont offert samedi un véritable festival offensif à Stamford Bridge. Pas moins de sept buts sont venus ébranler les filets de Norwich au terme d’un récital collectif qui a laissé bien impuissante la lanterne rouge (7-0). En l’absence de Romelo Lukaku, blessé à une cheville, Chelsea n’a pas semblé décontenancé, cadrant 13 tirs sur 23 tentatives. Dès la mi-temps, trois buts s’affichaient déjà sur l’écran géant. C’est Mason Mount qui ouvrait le score, suivi par Callum Hudson-Odoi et Reece James (42e), tous trois formés à Chelsea.

Même le penalty, obtenu sur une main de Mathias Normann, n’a pas fait mentir la réussite de Chelsea. Arrêté dans un premier temps par le gardien de Norwich, Tim Krul, le tir au but a été rejoué puisque le Néerlandais n’avait pas les deux pieds sur la ligne. Cette fois, Mount trouvait les filets (85e) et s’offrait un triplé dans la foulée (90e+1). Intraitable.

TT’s one happy man!

— Chelsea FC (@ChelseaFC) October 23, 2021

Salah, le cauchemar de Manchester United

Le lendemain, Old Trafford s’est transformé en théâtre des cauchemars. Manchester United a pris l’eau, dimanche, face au grand rival Liverpool, s’inclinant 0-5 à domicile. Les Mancuniens ont encaissé quatre buts en une mi-temps, Paul Pogba a été expulsé après un tacle trop appuyé sur Naby Keita, l’attaquant de Liverpool Mohamed Salah a illuminé la rencontre en inscrivant un triplé en douze minutes. C’est la plus large victoire de l’histoire de Liverpool à Old Trafford.

Mohamed Salah caracole en tête du classement des buteurs de Premier League avec dix buts inscrits en neuf matchs. Liverpool est deuxième du championnat à un point de Chelsea, Manchester United coule à la septième place. L’entraîneur des Red Devils Ole-Gunnar Solskjaer est plus que jamais sur la sellette.

La Liga compte ses buts

Il aura fallu attendre la dixième journée et le match Elche-Espanyol Barcelone (2-2) pour que le 200e but soit célébré en ligue espagnole. Du jamais vu depuis la saison 1991-1992.

Un démarrage poussif qui fait écho aux départs de joueurs offensifs vers des terrains plus verts, Messi et ses 30 buts de la saison 2020-2021 en tête de file. Avec 2,22 buts en moyenne par match, la Liga fait grise mine et les « golazo! » tonitruants des speakers hispaniques deviennent rares. À titre de comparaison, la Bundesliga enregistre 3,07 buts par match (chiffres arrêtés au 23 octobre).

Dans cette lignée, la journée était relativement plate en Espagne. Valence a arraché le nul face à Majorque (2-2) et reste sur une série de cinq matchs sans succès, tandis que Alavés a enfoncé Cadix dans le bas de classement (0-2).

La leçon de Giovanni Simeone 

Pluie de buts en revanche chez nos voisins transalpins, avec 36 réalisations en Serie A. Un homme est à lui seul à l’origine de quatre d’entre eux : Giovanni Simeone, l’attaquant du Hellas Vérone. Le fils de Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atlético de Madrid, prêté par Cagliari cette saison, a inscrit le premier quadruplé de sa carrière, lors de la 9e journée de championnat face à la Lazio (4-1). 

Quadruplo Cholito
Tre punti Verona #DaiVerona #VeronaLazio #SerieATIM #difendiamolA pic.twitter.com/tEaKTRRnd8

— Hellas Verona FC (@HellasVeronaFC) October 24, 2021

Après avoir fait le break (30e et 36e), l’Argentin a de nouveau mis son équipe en sécurité à l’heure de jeu (62e) avant de définitivement crucifier les Romains dans les arrêts de jeu (90e+2). Avec ce quadruplé, Simeone pointe désormais à la deuxième place des meilleurs buteurs (six réalisations), derrière Ciro Immobile (huit). Après cette victoire, Vérone remonte à la 11e place tandis que la Lazio est huitième.

Related Articles

A lire absolument