Anthony Lopes, un sacrifice manqué

Anthony Lopes ne laisse personne indifférent. Le gardien de l’Olympique lyonnais est un des personnages forts de la Ligue 1, par son caractère bouillonnant, mais aussi pour ses qualités dans le but de l’OL. Le Portugais en a longtemps fait l’étalage, dimanche 3 octobre, dans un des matchs les plus importants de sa saison, sur la pelouse de Saint-Etienne dans le derby chez le voisin ennemi. Lopes a été décisif, avant d’être exclu logiquement pour avoir mis fin à une occasion de but après être sorti toutes mains dehors, loin de sa surface. Un sacrifice vain, puisqu’une autre main, celle de Jason Denayer, dans sa surface cette fois, a offert le penalty du match nul à Saint-Etienne dans le temps additionnel.

Capable de gestes à la limite du correct, Anthony Lopes n’avait jamais été exclu en Ligue 1 avant ce 3 octobre 2021. Nul doute qu’il aurait volontiers consenti à briser sa série contre les trois points ramenés de Geoffroy-Guichard face à une équipe de Saint-Etienne autrement plus intéressante que depuis le début de saison. Jusqu’à la 73e minute, le Lusitanien avait même largement fait sa part du boulot pour contribuer à la bonne prestation lyonnaise.

Denis Bouanga et Anthony Lopes lors de ASSE-Lyon, le 3 octobre 2021.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Vigilant en première période comme sur la frappe de Neyou (9e), Lopes a surtout fait parler sa qualité dans les duels au retour des vestiaires. Le gardien de but des Gones s’était montré décisif face à Denis Bouanga à la 56e minute, quelques minutes après être sorti aux devants de Wahbi Khazri. Sa cavalcade suivante n’a pas eu les mêmes effets.

Lancé dans le dos de Jason Denayer, Denis Bouanga a de nouveau vu Anthony Lopes lui barrer la route à la 73e minute. Mais, pris dans sa course, le portier lyonnais n’est pas parvenu à contrôler sa sortie, bras en avant, alors qu’il se situait assez largement en-dehors de sa surface. « Anthony nous a sauvés tellement de fois, on ne peut pas lui en vouloir », a préféré défendre Maxence Caqueret après la rencontre.

1 – Anthony Lopes a reçu le 1er carton rouge de sa carrière en Ligue 1 (289 apparitions), devenant le 1er gardien de Lyon à se faire expulser contre St Etienne dans l’élite depuis Rémy Vercoutre en septembre 2010. Touché. #ASSEOL pic.twitter.com/w8D7JnblIm

— OptaJean (@OptaJean) October 3, 2021

Lopes n’a pas protesté et a laissé ses partenaires à dix avec le sentiment du devoir accompli, entre ses parades et ce dernier don de soi pour éviter une contre-attaque dangereuse. Mais faute de maîtrise, l’OL a fini par craquer dans les derniers instants et le penalty de Khazri. Là se tient tout le paradoxe Anthony Lopes, si précieux la grande majorité du temps, mais dont les rares maladresses ou faits de jeu coûtent souvent cher aux siens. Sans être directement impliqué sur l’égalisation stéphanoise, le champion d’Europe 2016 a ajouté un peu plus de pression à sa défense en voulant colmater une brèche. Valeureux, mais malheureux Lopes. Et Lyon reste 10e de Ligue 1 au lieu d’intégrer le Top 5.

Related Articles

A lire absolument