Mike Maignan visé par des insultes racistes lors d’un match contre la Juventus

La Juve a annoncé qu’elle allait ouvrir une enquête pour déterminer les circonstances de ces nouveaux incidents.

Article rédigé par

Publié le 21/09/2021 21:59

Temps de lecture : 1 min.

Malgré 18 mois de huis clos, certains supporters italiens ne semblent pas avoir perdu de leurs mauvaises habitudes en tribune. La Juventus a indiqué mardi avoir lancé une procédure pour identifier la ou les personnes à l’origine d’insultes racistes à l’encontre du gardien français de l’AC Milan Mike Maignan, dimanche 19 septembre, à l’occasion de la quatrième journée championnat.

Fraîchement débarqué en Italie, le gardien champion de France avec le LOSC était en train de s’échauffer sur la pelouse du Juventus Stadium quand des insultes racistes ont été proférées à son encontre, d’après une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Deuxième épisode raciste pour les joueurs de l’AC Milan en quatre matchs. Le 13 septembre, le club milanais avait annoncé saisir la Fédération italienne de football pour ouvrir une enquête sur des cris racistes présumés venant de supporters de la Lazio. La veille, le milieu de terrain français Tiemoué Bakayoko avait fait état de cris racistes envers lui et Franck Kessié. « Nous sommes forts et fiers de notre couleur de peau. J’ai pleine confiance dans notre club pour les identifier » avait déclaré français.

Les dernières saisons, à l’exception de la dernière disputée quasiment intégralement à huis clos, ont été émaillées d’incidents réguliers lors des rencontres de championnat en Italie, notamment avec la banalisation des « cris de singes ». Le Français Blaise Matuidi, entre autres, en avait été la cible il y a trois ans, tout comme Mario Balotelli il y a deux ans de la part de supporters du Hellas Vérone et de la Lazio Rome, club qui a l’une des pires réputations en la matière. 

En novembre 2019, les vingt clubs de Serie A avaient publié « une lettre ouverte à tous ceux qui aiment le football italien » pour « dire basta » et dénoncer « le racisme dans les stades » qui est un « motif de frustration et de honte ». Mais les sanctions sont généralement assez faibles dans ce genre de cas.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Related Articles

A lire absolument