le Barça à la dérive, Ronaldo en sauveur, la Juve se paie le champion d’Europe en titre… ce qu’il fallait retenir des autres matchs de la soirée

Pendant que Lille s’inclinait sur la pelouse de Salzbourg dans le groupe G (1-2), le FC Barcelone a touché le fond sur la pelouse de Benfica (0-3), tandis que le Bayern Munich continue sa promenade de santé après sa victoire face au Dynamo Kiev (5-0). Dans le choc de mercredi 29 septembre, la Juventus s’est imposée face aux champions d’Europe en titre, Chelsea (1-0). Cristiano Ronaldo a, lui, sauvé Manchester United face à Villarreal (2-1).

Le Barça sombre au Portugal

Deux semaines après sa lourde défaite à domicile face au Bayern Munich (0-3), le Barça a sombré cette fois sur la pelouse de Benfica (0-3). Réduit à dix contre onze en fin de match suite à l’expulsion d’Eric Garcia, les Catalans avaient déjà encaissé trois buts. Pire, ils n’ont cadré qu’une seule frappe lors de cette rencontre, et n’ont jamais semblé en mesure de prendre le dessus face à leurs adversaires portugais. Après deux journées, le Barça est dernier du groupe E.

Ronaldo vole la vedette à De Gea

Ce devait être la soirée de Cristiano Ronaldo. Face à Villarreal (2-1), le Portugais a dépassé son ancien coéquipier Iker Casillas au nombre de matchs disputés en Ligue des champions (178 contre 177). Mais jusqu’à la dernière minute du match, c’est David de Gea qui prenait la lumière. Le gardien espagnol a sorti six arrêts pour maintenir son équipe dans le match, dans ce remake de la dernière finale de Ligue Europa. Finalement, c’est CR7 qui a délivré Old Trafford dans les toutes dernières secondes en inscrivant le deuxième but mancunien pour maintenir les Red Devils en vie dans cette C1.

Chiesa, nouveau leader de la Juventus

En l’absence de Paulo Dybala, blessé, et depuis le départ de Cristiano Ronaldo cet été, la Juventus de Turin se cherche un nouveau leader. Elle l’a peut-être trouvé en la personne de Federico Chiesa, déjà décisif avec l’équipe d’Italie lors de la victoire de la Nazionale à l’Euro en juillet dernier. Face à Chelsea, champion d’Europe en titre, l’ailier de la Juve a été décisif dix petites secondes après le début de la deuxième période, pour le seul but de la rencontre (1-0). Un petit hold-up car les Blues de Thomas Tuchel ont eu le ballon (73% de possession) et ont davantage tiré (16 tirs à 6). Mais ce mercredi soir, le héros s’appelait Chiesa.

Le jeune Nagelsmann mate l’ancien Lucescu

À 34 ans, Julian Nagelsmann pourrait être le fils de Mircea Lucescu, 76 ans. Mais le premier, entraîneur du Bayern Munich, n’a eu aucune pitié à pousser ses joueurs à écraser le Dynamo Kiev du second. Après leur balade à Barcelone il y a deux semaines, les Munichois se sont promenés à l’Allianz Arena face au club ukrainien (5-0) grâce à un doublé de Robert Lewandowski et des buts de Serge Gnabry, Leroy Sané et Eric Maxim Choupo-Moting. Huit buts marqués, zéro encaissé en deux matchs. Du propre, à la façon Bayern Munich.

Séville maintient Lille en vie

Si le LOSC peut encore croire à une qualification en huitièmes de finale, c’est parce que Séville est parvenu à empêcher Wolfsburg de prendre le large dans ce groupe G. Menés jusqu’à cinq minutes de la fin, les Andalous ont profité d’un penalty pour une faute (très) légère de Joshua Guilavogui pour égaliser. Salzbourg domine ce groupe, Lille est dernier, mais avec un seul point de retard sur Wolfsburg et Séville.

Le Zénith et l’Atalanta assurent à domicile

Contrairement à la veille, il valait mieux jouer à domicile pour s’imposer, mercredi soir. Déjà lourdement battus par la Juventus lors de la première journée (0-3), les joueurs de Malmö en ont cette fois pris quatre sur la pelouse du Zénith Saint-Pétersbourg. Après avoir terminé sa phase de groupes avec un seul point pris la saison dernière, le club russe pourra au moins se targuer d’avoir remporté un match en C1 cette année.

Les Young Boys Berne se sont eux inclinés sur la pelouse de l’Atalanta Bergame. Après leur succès inespéré contre Manchester United (2-1), les Suisses avaient bel espoir de conserver la première place du groupe F. C’était oublier que l’Atalanta reste sur un huitième de finale et un quart de finale ces deux dernières saisons en C1.

Related Articles

A lire absolument