Déplacements restreints, six Argentins exclus… Le Rugby Championship rattrapé par le Covid-19 pour sa dernière journée

C’est la dernière ligne droite, à un détail près. Alors que le Rugby Championship doit s’achever samedi, six cas de Covid-19 ont été détectés dans les dernières 48h, à Brisbane et dans la ville australienne de Gold Coast, où se tiendra la dernière journée du tournoi.

Pas d’exception pour les quatre équipes participant à cette compétition (Nouvelle-Zélande, Australie, Argentine et Afrique du Sud) : comme le reste des habitants, les joueurs sont restreints dans leurs déplacements. Les autorités de l’État du Queensland ont réintroduit l’obligation du port du masque en amont de cette décision, mais aucun bref confinement n’a été envisagé.

L’entraîneur assistant des All Blacks Scott McLeos a expliqué que les équipes avaient été placées dans une bulle et autorisées à quitter leurs hébergements uniquement pour les entraînements ou pour des motifs essentiels : « Nous ne sommes pas autorisés à sortir de l’hôtel sauf pour des sorties essentielles ou des visites médicales », a-t-il précisé au New Zealand Herald. 

Malgré les restrictions, six joueurs argentins ont enfreint les règles sanitaires en se rendant sans autorisation, ni période de quarantaine, dans l’État australien de Nouvelle-Galles du Sud.

Dans un communiqué, la Sanzaar, organisatrice de la compétition, a déclaré que ce périple « est une violation directe des obligations sanitaires actuelles » et annonce exclure les six concernés de la compétition. Les Pumas devront donc se passer d’eux pour leur dernier match contre les Australiens. 

La fédération argentine de rugby affirme qu' »une enquête interne a été mise en place pour clarifier et déterminer les responsabilités de ce qu’il s’est passé ». Pour l’heure, les joueurs sont « en parfaite santé » dans un hôtel, en attendant de connaître leur sort, a ajouté Argentina Rugby. 

Parmi les joueurs impliqués figurent Santiago Medrano et Pablo Matera, régulièrement titulaires chez les Pumas, ainsi que Sebastian Cancelliere, Joaquin Diaz Bonilla, Felipe Ezcurra et Santiago Socino, qui étaient accompagnés du manager Lucas Chioccarelli et de l’analyste vidéo Rodrigo Martinez. Le sélectionneur Mario Ledesma devra composer sans eux, après avoir perdu ses cinq autres matchs du tournoi.

Related Articles

A lire absolument